GB : «Le Barreau risque de miner l’État de droit en avalisant la charia»

Le Secrétaire britannique à la Justice a réagi aux lignes directrices récemment adoptées par le Barreau sur la rédaction de testaments «charia-compatibles». Le document du Barreau propose des testaments où la femme reçoit la moitié de la part de l’homme, et qui excluent les non-musulmans ainsi que les enfants illégitimes.

Dans ses lignes directrices sur la rédaction de testaments "charia-compatibles", le Barreau britannique (Law Society) donne comme référence un expert de la charia connu pour justifier le fouet, la lapidation et la violence contre les fillettes refusant le hijab. Le Secrétaire à la Justice a prévenu le Barreau qu'il risque de "miner" l'État de droit. 

http://www.postedeveille.ca/2014/05/gb-le-barreau-risque-de-miner-l-etat-de-droit.html

(National Secular Society) Le Barreau a de nouveau défendu sa note sur les «règles de la charia sur l’héritage», malgré l’avertissement de Chris Grayling, le secrétaire d’Etat à la Justice, de ne pas «miner» les principes juridiques britanniques.

Le secrétaire à la Justice est intervenu après que des avocats et des défenseurs des droitshumains ont critiqué le Barreau pour avoir publié des lignes directrices visant à aider les avocats à rédiger des testaments «charia-compatibles», et offert des cours de formation sur la charia.

Les critiques reprochent au Barreau de légitimer la charia en lui conférant indument la respectabilité et la crédibilité d’une discipline juridique.

Dans une lettre à la Société des avocats laïquesNicholas Fluck, président du Barreau, a défendu la note, en faisant valoir qu’elle vise à aider les avocats à «mieux suivre les instructions légales de leurs clients sur la répartition de leurs biens, y compris les clients désireux d’adopter les principes de la charia». Il a ajouté que le Barreau reconnaît que «le droit islamique (charia) n’existe pas», mais refuse de reconnaître que la note promeut ou avalise les principes de la charia.

Le secrétaire à la Justice Chris Grayling a cependant déclaré au Telegraph: «Le Barreau devra s’assurer que sa note ne remet pas en cause le principe selon lequel la charia ne fait pas partie du droit de l’Angleterre et du Pays de Galles».

 

http://www.postedeveille.ca/2014/05/gb-le-barreau-risque-de-miner-l-etat-de-droit.html

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s