Un mort par jour sur les chantiers de la coupe du monde au qatar

Mondial : les Indiens exclus de la fête

Le premier match du Mondial est dans moins d’une semaine. Bien loin de stades, les communautés d’Indiens tentent tant bien que mal de préserver leurs traditions se sentent exclus de cet événement, pourtant si proche. Reportage dans la communauté Waikiru, près de Manaus, ville-hôte du Mondial.

« Quand maman est venue de la réserve pour  s’installer ici, elle m’a dit «ne laisse jamais mourir notre culture. J’ai commencé à faire de l’artisanat, et mon frère donne des conférences dans les universités, et continue de pratiquer nos rituels… »

Elle s’appelle Marli, ou plutôt, corrige t-elle, Mureu,  « petit pigeon », en satéré-mawé, la langue de son ethnie. Comme trois autres familles, elle habite depuis toujours au bord de la rivière Tarumã-açu. Pour s’y rendre, il faut faire une heure et demi de route et une heure de canoë à moteur depuis Manaus.

Résister à la modernité

Là-bas, tandis que les hommes brûlent la terre avant de replanter, les femmes s’occupent d’artisanat et des enfants, loin du tumulte de la ville. Le fils de Mureu, Rodrigo n’a que 15 ans, mais déjà une certitude, jamais il ne quittera la communauté Waikiru :

« Je veux rester vivre ici, dans le village. Tous les jours à 11 heures, le bateau école vient me chercher. Je rentre à 15 heures puis je m’occupe de la maison, et je joue au foot. Ici c’est super, parce qu’avec la rivière, on pêche notre propre nourriture. La ville, c’est bruyant, avec toutes les voitures, c’est étouffant. Ici c’est la nature, le silence… »

http://www.franceinfo.fr/emission/un-autre-bresil/2014/mondial-les-indiens-06-06-2014-11-37

http://brazilhomelesscup.wesign.it/fr

J’avais 13 ans quand j’ai commencé dans la rue”, raconte la jeune femme, “je suis déjà passée par plein de choses, je me méfie toujours quand je monte dans une voiture ; mais finalement, je dois y aller parce que si je n’y vais pas, comment est-ce que mes frères auront de quoi manger ? Comment est-ce que les petits vont avoir des couches ?” s’exclame-t-elle. “C’est très risqué : il y a des types comme on en voit à la télé qui vous agressent et qui tuent et une fois qu’on est montée dans la voiture, s’il se passe quelque chose, il n’y a pas d‘échappatoire”, dit-elle.

Consigne a été donnée pour interdire aux prostituées, l’accès aux abords du stade flambant neuf de l’Arena à la périphérie de la ville. C’est pourtant là que nous rencontrons Daiana, 17 ans. Des mineures, il y en a beaucoup ici, dit-elle. Parmi les lieux connus de prostitution, les motels qui fleurissent dans la ville ferment souvent les yeux lorsque leurs clients sont accompagnés de mineurs.

http://fr.euronews.com/2014/06/06/tourisme-sexuel-la-face-cachee-de-la-coupe-du-monde-au-bresil/

 

Photo de Loïc Citation's.
Photo de Loïc Citation's.

 

Ouai ça va, tranquille, tout va bien ! On devrait avoir aucune trace de révoltes ou de déformations de la qualité de l’image de la coupe du monde. C’est la nouvelle qualité HD « Haute Défense ».

Missiles Installed on Apartment Buildings to Protect FIFA’s World Cup, The Brazilian government has launched one of the largest Military operations since the 1950s. Over 200,000 troops have been deployed all over Brazil in preparation for the World Cup.

http://bit.ly/1pfRb3u

#WorldCup #NaoVaiTerCopa #NaoWorldCup

à voir : La vérité sur la Coupe du monde Brésil 2014 (FR)
http://youtu.be/DUjYkhWEEgo

Brazilian Military deployed, Civil Unrest intensifies 48 hours Before World Cup
http://youtu.be/HQu7SJ5gGPY

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s