s’il y a une classe a réveillez c’est bien celle de nos polichinelles :)

« Nos politiciens se sont trompés lourdement quand ils ont ouvert grand la porte aux islamistes. Nos juges, ceux de la Cour suprême en particulier, ont erré quand ils se sont abstenus d’examiner l’islamisme en profondeur; auraient-ils usé des mêmes arguments pour légitimer le nazisme? Les grands médias nationaux (Radio Canada et La Presse en tête) sont coupables de désinformation et de complaisance en faveur des islamistes. Les défenseurs des droits portent une lourde responsabilité du fait qu’ils choisissent d’ignorer le danger que représentent les islamistes, comme si ces derniers n’avaient rien à voir avec les crimes perpétrés en Iran, au Qatar, en Égypte, en Tunisie, en Algérie, au Soudan, au Nigéria, au Pakistan et partout où ils décident de s’installer…
Face à la démission et à la lâcheté des élites, les citoyens n’ont d’autre choix que de prendre en main leur destin. L’histoire contemporaine ne peut être ignorée; les horreurs qui se déroulent dans le monde musulman ne sont pas le fait du hasard; l’islamisation — dont l’étendard est le hijab — en est largement responsable: elle a commencé mine de rien dans les années soixante-dix, et nul ne s’est donné la peine d’anticiper les malheurs qu’elle allait causer! L’islamisme a pris racine chez nous depuis peu, et l’islamisation est en marche: allons-nous la laisser se développer sans restriction? »
http://www.postedeveille.ca/2014/01/le-voile-islamique-aux-origines-de-lislam-et-aujourdhui-par-helios-dalexandrie.html

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s