Syrie : deux femmes lapidées par les djihadistes en 24 heures !

Une femme accusée d’ »adultère » a été lapidée à mort par les d jihadistes de l’Etat islamique à Raqa, dans le nord de la Syrie, soit la deuxième exécution du genre en 24 heures, rapporte samedi une ONG.

« Pour la deuxième fois en 24 heures, des combattants de l’Etat islamique (EI, ou Daech) ont lapidé à mort vendredi soir une femme qu’ils ont accusée d »adultère’ sur une place de Raqa », selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), en citant des habitants de la ville, bastion de l’EI.

« Comme les habitants ont refusé de participer à la lapidation, ce sont les combattants de l’EI qui ont exécuté la femme », indique l’ONG, précisant qu’ils avaient amené un pick-up rempli de pierres pour l’exécution.
Jeudi soir, une veuve de 26 ans avait été lapidée à mort dans la ville de Tabqa, dans la province de Raqa, soit la première exécution de ce type commise par l’EI, apparu en plein conflit syrien en 2013.

D’après un militant de Raqa, qui a confirmé la lapidation de la jeune veuve sur une place publique, les habitants étaient « terrifiés mais n’osaient pas réagir à ces méthodes barbares ».

Groupe aux ambitions hégémoniques et contrôlant de larges territoires en Irak et en Syrie, l’EI qui a sa propre interprétation extrême de l’islam sème la terreur dans les régions sous sa domination, en menant des exécutions sommaires et même des crucifixions.

L’OSDH a condamné les lapidations, estimant que les actes de l’EI n’avaient « rien à voir avec la charia (loi islamique) ».

Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH, rappelle en outre que les « accusations » de l’EI contre leurs victimes s’avèrent souvent infondées.
« Un adolescent avait été crucifié par l’EI il y a près de deux mois à Menbej dans la région d’Alep après avoir été faussement accusé de viol par une femme, à qui il devait de l’argent », dit-il.
« Et à Raqa, un homme a été également crucifié il y a quatre mois à Raqa après avoir été accusé de meurtre. Plus tard, le véritable assassin a avoué », ajoute M. Abdel Rahmane.

L’EI, bien armé et comptant plusieurs milliers de combattants, avait annoncé fin juin l’établissement d’un « califat » islamique, mais cette annonce a été rejetée par la grande majorité des courants islamistes.

 

 

Par Tunisia Daily avec AFP

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s