Mariage forcé : Nigeria a reporté lundi le procès d’une adolescente de 14 ans accusée d’avoir empoisonné un homme qu’elle avait été contrainte d’épouser

Un tribunal du nord du Nigeria a reporté lundi le procès d’une adolescente de 14 ans accusée d’avoir empoisonné un homme qu’elle avait été contrainte d’épouser. Une affaire qui illustre l’influence croissante de la loi islamique mais aussi les failles du système judiciaire : contrairement au code pénal, la jeune fille désormais mariée pourrait ne pas être jugée devant un tribunal pour enfants.
Wasila Tasi’u, 14 ans, devait comparaître lundi 4 août devant le tribunal de Gezawa, dans l’État de Kano (nord). « Wasila devait comparaître aujourd’hui », mais le procès a été reporté sine die en raison d’un retard provoqué par une grève du personnel judiciaire, a indiqué Salisu Yakubu, du tribunal de Gezawa. L’adolescente est accusée d’avoir empoisonné Umaru Sani, un homme de 35 ans avec qui elle a été mariée de force une semaine avant le meurtre. Le 9 avril, au cours de la réception organisée pour son mariage dans le village d’Unguwar Yansoro, à une soixantaine de kilomètres de Kano, elle aurait mélangé la mort-aux-rats à la nourriture qu’elle avait préparée et servie, selon la police.

la suite

Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Nigeria

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s