L’Etat Islamique ou l’art de créer des épouvantails?

Intervention humanitaire américano-britannique au Nord de l’Irak pour sauver des minorités ? Du déjà vu réchauffé qui n’étonne plus grand monde reflétant plus le déclin total de l’imagination stratégique occidentale que l’effet d’annonce à des fins de propagande politique.

Revenons aux fondamentaux. Voyant tous ses plans stratégiques au Moyen-Orient échouer face à l’axe Damas-Téhéran, Washington a incité ses alliés ayant le plus de ressources financières disponibles à financer l’organisation terroriste connue sous l’appellation « État Islamique d’Irak et du Levant » devenue par la suite l’État Islamique (Islamic State ou IS en Anglais). Les combattants de cette organisation ont reçu un entraînement spécifique dans des bases en Turquie et en Jordanie sous l’encadrement des forces spéciales de plusieurs pays de l’Otan mais également de pays arabes et asiatiques. De gros contrats d’équipement ont été signés et des firmes mondiales comme Toyota ou Motorola ont décroché leurs contrats de la décennie. Parmi les formations proposées figurent un module spécialisé destiné à une poignée d’initiés : la désactivation des systèmes de contrôle équipant certains systèmes d’armes de fabrication US en dotation au sein de l’armée irakienne. La suite est connue : l’État Islamique déferle sur le Nord de la Syrie où il s’accroche avec l’ensemble des protagonistes mais ne pouvant venir à bout d’une armée syrienne déterminée, il se lance à la conquête du Nord de l’Irak en exploitant une révolution sunnite menée par les anciens partisans de Saddam Hussein. C’est à la faveur de cette révolte d’envergure que les éléments de l’État Islamique d’Irak et du Levant capturent des villes aussi importantes que Mossoul et menacent de marcher sur Baghdad. La situation devient confuse. Les Syriens interviennent avec leur aviation en Irak et les iraniens y dépêchent des forces spéciales. Moscou fournit en urgence à Baghdad des avions d’attaque au sol. L’État Islamique est annoncé depuis Mossoul et un certain Abou Bakr Al-Baghdadi apparait en s’autoproclamant Calife de l’ensemble des musulmans sur terre. L’État Islamique se heurte au Kurdistan où se trouve une base secrète des forces spéciales US. Que s’est-il passé ? Un classique. Les américains se retournent contre ce qu’ils ont contribué à créer de toutes pièces en soutenant le Kurdistan. En réalité l’avancée de l’État Islamique sur des territoires riches en pétrole était le signal d’une intervention US. Motif invoqué : la persécution des Chrétiens d’Orient (qui n’ont rien à voire avec les Chrétiens d’Occident) et de certaines minorités comme les Yazidis, les Assyriens, les kurdes. On relèvera que lorsque ces mêmes minorités se faisaient trucider par les factions de la rébellion syrienne soutenus par Washington et Israël, personne en Occident n’a osé élevé la moindre voix.

http://axedelaresistance.com/letat-islamique-ou-lart-de-creer-des-epouvantails/

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s