La décapitation, des siècles de boucheries

“C’est dans la tête que réside l’humanité. La décapitation est un geste de déshumanisation. Et plus encore, d’animalisation, puisqu’il commence par l’égorgement, qui renvoie à l’imaginaire de l’abattoir.”

En 2014, la décapitation est dans tous les yeux. On pense à l’image insupportable, diffusée par l’Etat islamique, du corps de James Foley, un journaliste américain, gisant, sa tête coupée posée sur la poitrine. On pense à ce garçonnet, fils d’un djihadiste australien en Syrie, photographié brandissant la tête d’un soldat de l’armée régulière. Et ce soldat britannique, décollé au hachoir de cuisine, en plein Londres, c’était il y a un an, par des extrémistes se revendiquant d’une guerre sainte.

http://www.courrierinternational.com/article/2014/09/03/la-decapitation-des-siecles-de-boucheries

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s