Au moins 4 morts après deux explosions à Beyrouth

l’Iran mercredi a blâmé Israël pour un double attentat suicide à Beyrouth qui a tué quatre personnes à proximité d’un centre culturel iranien plus tôt dans la journée. Un communiqué du ministère iranien des Affaires étrangères a « fermement condamné » l’attaque dans un bastion  contrôlée par les chiites du Hezbollah , et a accusé Israël de mener des bombardements dans une tentative de déstabiliser le Liban après la formulation récente d’un nouveau gouvernement. Cependant, l’attentat-suicide à deux reprise a été revendiqué par un groupe lié à Al-Qaïda, qui a dit que c’était une réponse à l’intervention militaire de l’Iran et du Hezbollah dans la guerre syrienne. L’armée dit que l’attaque a eu lieu a l’ heures de pointe dans la banlieue sud chiite de Beyrouth  et a été réalisée par deux kamikazes une  voitures chargés d’explosifs . Des tactiques similaires ont été utilisés dans un attentat suicide à deux reprise  devant  l’ambassade iranienne à proximité en Novembre.

Les Brigades Abdullah Azzam , un groupe sunnite radical , ont revendiqué la responsabilité de la dernière attaque , qui a blessé plus de 100 personnes et a été décrit par le Premier ministre sunnite du Liban Tammam Salam comme un acte de terrorisme . Dans un post sur Twitter , les Brigades déclare que  le centre de la culture iranienne a été la cible . Il a décrit la mission  » opération martyre jumeau » en guise de représailles pour le rôle du Hezbollah en Syrie et a promis d’autres attentats . Le juge d’instruction de  l’attaque a déclaré un total de 160 kg d’explosifs avait été utilisé dans l’attentat . L’ambassadeur iranien au Liban a déclaré que le mort inclus un policier libanais qui gardaient le centre culturel , mais aucun de ses employés ont été blessés . La zone est contrôlée par le mouvement chiite Hezbollah , qui se bat aux côtés des forces du président Bachar Al-Assad en Syrie  dans un conflit qui a alimenté les tensions entre les musulmans sunnites et chiites au Liban . Trois ans de guerre civile en Syrie a  débordé sur le Liban , exacerbant les tensions entre sunnites et chiites et déclenchant la violence , y compris de fréquents affrontements entre les groupes armés dans la ville septentrionale de Tripoli . La guerre a également affecté la vie politique libanaise , conduisant à la paralysie du gouvernement.

Les explosions sont partis environ 20 mètres dans la cour du centre iranien , soufflant les fenêtres d’un orphelinat à proximité géré par un organisme de bienfaisance sunnite. Les enfants ont été par deux en criant «bombe , bombe .  » Certains pleuraient . déclare Un homme travaillant dans un magasin de bonbons en face du site de bombe , l’explosion a secoué toute la région. «Nous avons entendu un explosion et puis un autre,  » at-il dit . Des restes humains ont été trouvés à proximité. Les victimes comprenaient un certain nombre d’enfants .

Source: Ynet

Emploi du musulman:Mission: détruire la Syrie

Dans un fort accent anglais sud il fait la réalité de sa «mission» clair afin d’attirer d’autres Britanniques à se battre

À genoux au milieu du désert , avec sa kalachnikov à ses côtés , l’avertissement est froid :  » Ce n’est pas pour Instagram ou Facebook .  »
Dans un fort accent anglais du sud, un djihadiste rend la réalité de sa «mission» et explique clairement dans cette vidéo de recrutement en ligne pour attirer les Britanniques a lutter contre la Syrie .
cagoule vêtus , avec gilet tactique et fusil , il utilise ses cinq minutes devant la caméra pour appeler à d’autres de prendre «l’ emploi et la carrière de musulman  » . x32
Le clip a été publié dimanche soir par le groupe Al- Tawhid Rayat , la faction djihadiste britannique en Syrie .Rayat Al- Tawhid est censé être dirigé par deux islamistes de Londres .
près d’un millier de Britanniques pensaient se battre en Syrie , Il n’est pas facile de venir et de se présenter.
« la destination numéro un dans le monde pour un mort vivant  » jihadiste’ mission »: détruire la syrie

laissez les morts enterrer leurs morts protégé vos territoires le but est de vous attiré dans un guet appens afin de mieux vous dépouillé de vos terres et ainsi imposez leurs sadiques charia! x26

 

Montrez au monde leurs véritable visage de qui ils parlent à Vienne – L’Iran participe à l’abattage quotidien en Syrie, alors qu’Israël sauve la vie de civils blessés en Syrie.

1597693_806825045998909_26597472_o

 

 

 

 

Montrez au monde leurs véritable visage de qui ils parlent à Vienne – L’Iran participe à l’abattage quotidien en Syrie, alors qu’Israël sauve la vie de civils blessés en Syrie.

Chine: une «attaque terroriste» au Xinjiang fait 15 morts

commando-policiers-paramilitaires-elite-entrainent (1)

Quinze personnes ont été tuées vendredi lors d’une «attaque» dans la région chinoise du Xinjiang, parmi lesquelles huit «terroristes» abattus par la police et trois autres qui ont fait détonner les explosifs qu’ils portaient sur eux, ont annoncé les autorités.

Les explosions déclenchées par les trois kamikazes ont elles-mêmes causé la mort de deux passants et de deux policiers, a précisé le site Tianshan, contrôlé par le gouvernement chinois.

Contactées par l’AFP, les autorités et la police du Xinjiang ont refusé de commenter ces faits, rapportés de façon succincte par l’agence Chine nouvelle.

«Huit terroristes ont été tués par la police et trois autres par la bombe de leur attaque-suicide», a affirmé l’agence de presse officielle chinoise.

Les assaillants, sur des motos et dans des voitures transportant des réservoirs de gaz, ont attaqué un groupe de policiers qui s’apprêtaient à partir en patrouille dans la préfecture d’Aksu (ouest du Xinjiang), a précisé Chine nouvelle.

Situé aux confins occidentaux de la Chine, le Xinjiang est régulièrement secoué par des troubles en raison des fortes tensions entre Han (ethnie majoritaire en Chine) et Ouïghours (musulmans turcophones).

Les autorités accusent invariablement de «terrorisme» les militants ouïghours.

Les événements de vendredi s’expliquent par la violence armée et les provocations des forces de sécurité chinoises, a affirmé dans un email à l’AFP Dilshat Rexit, un porte-parole du Congrès mondial ouïghour, organisation en exil de défense des Ouïghours.

Evoquant la «résistance pacifique» des Ouïghours, il a exhorté l’Union européenne et les Etats-Unis à envoyer des observateurs sur place.

Les forces de sécurité chinoises ont renforcé leur contrôle sur le Xinjiang depuis que Pékin a été le théâtre, le 28 octobre 2013, d’un attentat perpétré selon la police par des extrémistes venus de cette région.

http://www.lapresse.ca/international/asie-oceanie/201402/14/01-4738823-chine-une-attaque-terroriste-au-xinjiang-fait-15-morts.php

Une famille Chrétienne assasiné en Égypte

topic

Une famille syrienne chrétienne de quatre personnes vivant à Alexandrie , en Egypte , a été sauvagement poignardé à mort dimanche dans leur maison dans le quartier d’al – Ibrahamya , .La famille est composée d’un père , 44 ans, sa femme , 35 ans, leur fils de 6 ans , Michael , et le frère de la femme .Après les meurtres dans  la maison , où la famille vivait  pendant des années , la demeure a été incendié par les assassins dans le but de cacher le crime.Les quatre corps ont été retrouvés portant de nombreux coups de couteau et d’autres signes d’une extrême violence .La femme et l’enfant ont été égorgés , tandis que le père semblait avoir été poignardé à mort , les  blessures ont été causé avec une arme blanche et les premiers rapports indiquent  que la famille a été abattu pour être des partisans du gouvernement Bachar al-Assad en Syrie .

Les Islamistes à travers le Moyen-Orient et en particulier en Egypte sont fermement opposés et soutiennent le djihad contre le gouvernement Assad modérée dans une tentative de renverser et mettre en place un Etat islamique en Syrie .

La plupart des minorités religieuses, notamment les chrétiens , sont en faveur du régime Assad laïque , après avoir vu la grande violence faite contre d’autres chrétiens par les rebelles islamistes qu’ils  jugent «infidèles».

http://www.raymondibrahim.com/muslim-persecution-of-christians/egypt-christian-syrian-family-slaughtered/

Netanyahu : Il est temps de délégitimer le delegitimeurs

Netanyahu : Il est temps de délégitimer le delegitimeurs

 

netanyahu

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou s’en est pris lundi à ceux de l’Europe qui encourage le boycott d’Israël , appelant leurs actions  » un outrage .  »  » Dans le passé , antisémites on boycotté les commerces juifs , et aujourd’hui ils appellent au boycott de la communauté juive Etat « , a démandé un rassemblement de la Conférence des présidents .  » Les boycotteurs doivent être exposés pour ce qu’ils sont : ils sont classiques antisémites en costume moderne ,  » Netanyahu a déclaré en ajoutant:  » Nous devons les combattre . Il est temps de délégitimer les delegitimeurs  » .

Les commentaires du premier ministre viennent à la suite des appels répétés au boycott contre Israël , et passeulement par les organisations de BDS , mais aussi par l’Union européenne (UE ) , qui a récemment publié de nouvelles lignes directrices qui demande a boycotté les entités israéliennes opérant au-delà des lignes d’armistice de 1949 . Parmi les leaders de la campagne anti- Israël BDS sont de gauche Canadienne Juif Naomi Klein , Roger Waters du groupe Pink Floyd et le physicien Stephen Hawking . Alors que le mouvement BDS voit un certain succès , il a également connu très peu d’échecs . Un exemple récent a été quand l’actrice Scarlett Johansson a démissionné en tant qu’ambassadeur pour Oxfam , après que le groupe a essayé de la forcer à boycotter Israël en ne figurant pas dans une publicité pour la société israélienne SodaStream .

breaking news

Ces djihadistes français partis en Syrie qui « ne veulent pas revenir »

syrie-djihadistes-alep

Omar Ouahmane, journaliste à France Culture, a interviewé plusieurs Français partis faire le djihad en Syrie. Leur point commun : ils se disent prêts à mourir en martyr et ne s’imaginent pas revenir en France.

En Syrie, 700 Français combattent l’armée du régime de Bachar al-Assad aux côtés des djihadistes, a déclaré le ministre français de l’Intérieur, Manuel Valls, il y a quelques semaines. Une semaine après la publication du témoignage exclusif d’un djihadiste français, « Pourquoi je veux mourir en Syrie », recueilli par Charlotte Boitiaux sur FRANCE 24, le journaliste Omar Ouahmane a dévoilé, mardi 18 février, dans « les matins de France Culture » les histoires de plusieurs Occidentaux eux-aussi partis en Syrie. Pendant deux mois, il a recueilli via Skype leurs témoignages pour tenter de comprendre les motifs de leur « vocation ».

Si je veux je rentre en France et je fais tout péter ! »

Les jeunes Français contactés par France Culture « sont tous des djihadistes partis en Syrie pour mourir en martyr », explique Omar Ouahmane à FRANCE 24. « Ils veulent sauver leur âme en mourant dans le Sham (le Levant) pour aller au paradis », ajoute-t-il. Wassim Nasr, journaliste à France 24 et spécialiste des mouvements djihadistes, précise que ces djihadistes français « sont tous sincères » : « Ce ne sont pas des psychopathes mais plutôt des idéalistes prêts à mourir pour leur cause. »

Les hommes contactés par France Culture « aiment la mort et ne s’imaginent pas revenir en France », explique Omar Ouahmane, alors que les autorités françaises craignent le retour dans l’hexagone des djihadistes de Syrie. Un des combattants français interviewé lâche même, hilare : « Nous, aujourd’hui, on a des papiers européens, moi si je veux je rentre en France et je fais tout péter ! » « Ils ne reviendront pas », croit savoir Omar Ouahmane, mais s’ils le devaient, « ils s’imaginent à Paris avec leur kalachnikov, pas en passager lambda dans le RER ».

« Peu sont en première ligne »

Selon Wassim Nasr, « si les djihadistes occidentaux comptaient revenir, ils ne communiqueraient pas ». Et de rappeler que « la plus value d’un terroriste est d’agir en secret » : « Même s’ils voulaient être dangereux, ils sont grillés. » L’utilisation de Skype, système de communication par Internet  peu sûr de l’avis des experts, en fait également des cibles faciles à traquer pour les services de renseignement occidentaux.

 

Omar Ouahmane précise que les Français qu’il a interviewés « sont des combattants » évoluant dans la région d’Alep. « Ils sont là-bas depuis un an et demi et ont par exemple participé à la prise de l’aéroport militaire de Menagh », précise-t-il. Cependant, « beaucoup des djihadistes français évoluant en Syrie ne sont pas en première ligne » lors des combats, relativise Wassim Nasr. « En arrivant dans des camps d’entraînement, ils sont jugés, jaugés et chacun est affecté à un domaine de compétence en particulier : la communication sur les réseaux sociaux, les explosifs, la cuisine, etc. Il n’y a pas d’unités de combattants français sur le terrain, à la différence d’autres nationalités, comme les Marocains par exemple. »

Les djihadistes soignent leur communication

Ce qui est frappant dans les témoignages diffusés sur France Culture, c’est la légèreté avec laquelle ces hommes s’expriment. Omar Ouahmane confirme que le contact avec ces combattants s’est fait relativement facilement. Un de ses interlocuteurs, Abou Shaheed “était vraiment dans la com’”. Faut-il y voir une stratégie de communication globale orchestrée par les mouvements djihadistes ? Non, selon Wassim Nasr, car si « depuis environ un an, les djihadistes occidentaux parlent plus aisément », « ils ont souvent demandé l’autorisation à leur émir, ne communiquant pas en secret ». Mais « ils choisissent leurs interlocuteurs avec la volonté d’exprimer leur point de vue pour attirer des gens dans leur combat ». Wassim Nasr constate d’ailleurs que « les spécialistes sont plus enclins à les écouter et à leur donner la parole » qu’au début du conflit. « Le conflit syrien a introduit une nuance dans la perception des djihadistes qui ne sont plus vus comme de simples terroristes », conclut-t-il.

 

http://www.france24.com/fr/20140218-syrie-djihadistes-francais-france-culture-temoignages-omar-ouahmane/